(04 Juillet 2017)
(26 Mars 2015)
(08 Janvier 2015)
Le GIHP en faveur d'un resserrement des délais des AD'AP
13 Mai 2014
Depuis plus de 40 ans, les pouvoirs publics proclament solennellement leur volonté de rendre la Cité accessible. Aujourd’hui, ils organisent des délais supplémentaires pouvant aller jusqu’à 10 ans ! Les personnes en situation de handicap y voient du mépris et une incohérence, car comment participer sans pouvoir accéder. C’est pourquoi le GIHP soutient et participera à la manifestation “40 ans d’immobilisme : ça suffit !” le 13 mai.

Le Parlement va très prochainement discuter de la loi d’habilitation autorisant le gouvernement à légiférer par voie d’ordonnances aux fins « d’accélérer » l’accessibilité pour les personnes en situation de handicap.
Cette procédure est un pis aller pour masquer en fait un long manque de volonté politique puisque la loi de 1975 avait déjà fait droit à la légitime aspiration des personnes en situation de handicap à aller et venir.
Certes des progrès ont été faits depuis cette date mais l’essentiel n’y est pas !

Aujourd’hui, le gouvernement annonce de nouveaux délais exaspérant les personnes en situation de handicap qui attendent depuis 40 ans.

Le Groupement pour l’Insertion des personnes Handicapées Physiques – GIHP – certes conscient de l’effort important à fournir se doit d’être porteur de cette désespérance.

A l’évidence, les délais annoncés par le gouvernement sont intolérablement trop longs. D’ailleurs, seront-ils tenus ? L’expérience permet d’en douter. Or, chaque nouveau report est perçu comme un mépris.

C’est pourquoi le GIHP participera à la manifestation le 13 mai : « Accessibilité : 40 ans d’immobilisme, ça suffit ! » organisée par l’Association des Paralysés de France.